Pirintours travel company for your trip to Bulgaria
 EnglishRussian




Êîíòàêòè

òåë. (00359) 56 825 673
ôàêñ. (00359) 56842687
E-mail:
office@pirintours.com
www.pirintours.com

ICQ# 324315739
My status Pirintoursltd


íà÷àëî > Thalassothérapie a la montagne > Circuit 1 >

Circuit 1

1er JOUR - Atterrissage à l'aéroport de Sofia. Accueil par un guide.Transfert jusqu'à l'hôtel « Renaissance » ***. Dîner et nuit à l'hôtel.

2ème JOUR -Petit-déjeuner à l'hôtel. Tour panoramique de Sofia - le temple-monument d'Alexandre Nevsky, la Galerie nationale, le Théâtre national, l'église « Sainte Sofia », le Musée historique national et visite du monastère de Dragalevtsy. L'après-midi départ pour le monastère de Rila. Logement à l'hôtel **+. Dîner et nuit.

3ème JOUR -Vous avez l'occasion d'aller à la première messe de la journée au monastère. Après le petit-déjeuner départ pour la tombe de Saint Ivan Rilski. Tard l'après-midi départ pour la ville de Melnik.Arrivée à l'hôtel « St Nicolas »***. Dîner et nuit.

4ème JOUR - Petit-déjeuner et départ pour le monastère de Rojèn. Visite du monastère et tard dans l'après-midi retour à la ville de Melnik. Les gentils propriétaires vous servent le dîner accompagné d'une bouteille de vin à votre choix ; dégustation de trois cépages de la collection de l'entreprise vinicole « Vinarna Melnik », portant l'appelation de « St Nicolas ». Nuit à l'hôtel.

5ème JOUR - Petit-déjeuner et départ pour la région de Roupité où vous aurez la possibilité de visiter l'église « Sainte Petka », les sources thermales et la maison de la prophétesse Vanga. L'après-midi départ pour la ville de Sofia. Arrivée à l'hôtel « Renaissance » ***. Dîner et nuit.

6ème JOUR - Petit-déjeuner et transfert jusqu'à l'aéroport.

Le prix du forfait pour des groupes de 6 personnes minimum :
363 EUR en chambres doubles
418 EUR en chambres individuelles

Le prix du forfait pour des groupes de plus de 6 personnes :
353 EUR en chambres doubles
398 EUR en chambres individuelles

Le forfait comprend :

  • 5 nuits, petits-déjeuners et dîners en hôtels 2**, 3***
  • les entrées et les visites payées au programme
  • assurances
  • transport organisé pour le voyage et les transferts

Le monastère de Dragalevtsy qui porte le nom de « Sainte Vierge de Vitosha » est situé à 3 km au sud du village de Dragalevtsy (depuis quelques ans cité de Sofia), au pied de la montagne de Vitocha. C'est l'un des plus beaux monastères bulgares et en même temps il est très facile à y accéder. Le monastère de Dragalevtsy est connu non seulement par ses fresques remarquables, mais aussi par son école ecclésiastique qui y fonctionnait à l'époque de la domination turque. En outre son rôle de centre culturel et d'éducation le monastère « Sainte Vierge de Vitosha » est un représentant typique des monastères bulgares conservés jusqu'à nos jours.

Le monastère de Dragalevtsy était l'un des foyers de l'éducation et de la culture du XVIe - XVIIe ss - le foyer de l'école littéraire de Sofia qui déployait une grande activité littéraire et éducative. Le monastère a su préserver l'esprit bulgare pendant les siècles de domination turque.

Le monastère de Rila - La sainteté du monastère et la nature divine forment un ensemble exceptionnel: d'un côté, le monument de la foi et la culture orthodoxales fait par les hommes et de l'autre, la nature vierge - un paysage majestueux de forêts séculaires. Plus de dix siècles le monastère a été un endroit sacré pour les pèlerinages ainsi qu'une source insondable de la fierté nationale. Chaque an, plus d'un million de Bulgares et des étrangers viennent rendre hommage à Dieu dans ce lieu saint. Le choix du saint de Rila n'était pas fait par hasard. Les versants abruptes et majestueux, les forêts séculaires provoquent la sensation de rapprocher les cieux et s'éloigner des soucis de la vie quotidienne. C'est comme si la montagne mystérieuse a caché le monastère et le garde maintenant dans son étreinte. Grâce à la bénédiction du monastère elle est devenue sacrée. Plus de dix siècles, dans les coeurs et les esprits de nos ancêtres, la montagne s'assimilait au monastère qui portait son nom. Au cours des siècles ces forêts étaient inviolables parce que les lois et les décrets des rois bulgares et des sultans turques les protégeaient de l'abattage. Voilà comment la protection du monastère a su sauver les forêts vierges de la montagne. Au coeur de la montagne de Rila se trouve le trésor de l'histoire et de la culture bulgare - le monastère de Rila. Ici on garde des manuscrits précieux et des oeuvres d'art. C'est un monastère ouvert au culte et non pas un musée. Son rôle historique est très important. La composition du tableau rappelle les vieux parchemins, les mêmes, que les moines avaient utilisé pour leurs manuscrits. Les inscriptions sacrées en cyrillique dans l'évangile évoquent le rôle de cet endroit qui a su préserver l'esprit bulgare pendant la domination turque. Dans les chroniques du monastère on trouve rapportée toute l'histoire de l'Etat et du peuple bulgare, ses guerres pour la défense de son identité nationale et culturelle. Le monastère est fondé au Xe siècle par l'ermite Ivan Rilski. En outre la découverte des expositions arrangées dans le monastère, on peut aller jusqu'au monastère Saint Louka, la tombe de Saint Ivan Rilski, le site Partisanska (Kirilova) poliana. Si on prend la déviation de la route principale vers le Monastère, on peut voir les pyramides de sable dominant le village de Stob.

Melnik - la ville la plus petite en Bulgarie est cachée parmi les versants sud-ouest de la montagne de Pirin. La ville a le statut de réserve culturelle et historique et de ville-musée. La ville de Melnik associe l'histoire légendaire, la culture et le vin à la nature merveilleuse - les rochers s'élevant au-dessus des maisons bâties sur les coteaux.
Les maisons blanches serrées l'une contre l'autre avec leurs beaux encorbellements et cours silencieuses cachées dans la verdure et le calme de l'ancienne gloire, provoquent l'admiration des passants. Peu de gens connaissent le fait que la ville pittoresque d'aujourd'hui cachée entre les collines était autrefois un centre culturel et spirituel très important avec ses 25 000 habitants, environ 1 300 maisons et plus de 70 églises. D'après les historiens ce sont les anciennes tribus des Thraces ont fondé la ville. Sur les ruelles pavées se succèdent les pas de Slaves, Bulgares, Grecs, Latins, Turcs….
En outre l'histoire et l'architecture, la ville de Melnik, c'est aussi le vin. Des caves sont creusées dans les pyramides en sable qui ceinturent la ville ; des caves où vieillit le fameux vin de Melnik. En Turquie voisine, ainsi qu'en France et en Espagne lointaines on aimait bien le goût de ce bon vin épais. L'ambiance antique fait plonger les passants dans la gloire des siècles passés.
Les maisons anciennes de la ville de Melnik impressionnent avec leur riche architecture, leurs caves, leur décoration intérieure - tout est pratique et beau à la fois.
C'est là qu'on peut voir les formations merveilleuses, ouvragées par la nature dans le grès friable - les pyramides de Melnik. Au cours des millénaires l'érosion avait sculpté ce coin fabuleux sur une superficie de 17 km² . Si vous forcez votre imagination vous pourrez y distinguer des champignons gigantesques, des tours anciennes, des obélisques ainsi que beaucoup d'autres figures. Le monastère de Rojen - foyer de la foi chrétienne et des arts, est situé non loin de la ville (à 6 km).
L'hiver à Melnik tente avec des randonnées inoubliables pour sentir l'air pure de la nature et le silence des rochers, ainsi qu'avec la posibilité de rallonger la fin de la journée dans le confort de l'atmosphère d'un restaurant traditionnel ou d'une cave avec le doux crépitement du feu dans la cheminée.
Le printemps à Melnik est magnifique avec les arbres couverts de fleurs de toutes les couleurs printanières: amandiers, cerisiers, pêchers exhalant fraîcheur et arômes. Dès le début mars vous vous trouverez au coeur de la vitalité et le parfum enivrant de la nature qui s'éveille. Vous pouvez rester à Melnik pour les festivités traditionnelles à l'occasion de Pâques ou de la fête de Saint Georges. Vous n'allez pas regretter. L'hôtel « St Nicolas » vous propose une vraie aventure avec plein de musique et de couleurs au cours du carnaval du printemps.
L'été à Melnik est tellement chaud et beau avec les rochers vivement éclairés par le soleil et avec les ombres qui vous invitent irresistiblement à vous cacher du soleil. Dans le jardin d'été à l'hôtel « St Nicolas » vous passerez des vacances inoubiables en vous régalant des rafraîchissements et des plats délicieux.
L'automne à Melnik est particulièremnt émouvante et c'est peut-être la meilleure saison ici. Les couleurs vous entraînent dans leur danse folle sous les rayons chauds du soleil qui vous caressent. Vous pouvez admirer les longues promenades en ville ou aux alentours - un conte merveilleux dont la meilleure fin sera autour de la table ou dans le calme de votre chambre.

Le monastère de Rojen est l'un des peu de temples du Moyen Age conservés jusqu'à nos jours dans un état proche de l'original. Il a gardé son architecture authentique et les peintures monumentales.
Il est situé au sommet d'une haute colline donnant sur les cimes des montagnes de Pirin et de Bélassitsa, entouré des fameuses pyramides de Melnik, à 6 km à l'est de la ville de Melnik, près du village de Rojen. Le monastère de Rojen et l'église « Naissance de la Vierge » sont aujourd'hui les plus grands dans la région de Pirin.
Le monastère, fondé en 1220, est l'un des plus vieux monastères en Bulgarie. Au début du VIIe siècle le monastère est brûlé, et en 1715 commence la restauration du temple. Pendant la période XIVe - XVIIe ss il était un centre spirituel et culturel important. Il y avait-là une école de caligraphie où les moines ont créé l'incroyable chef-d'oeuvre d'art « l'Interprétation de Job » décoré de 117 miniatures exécutées à la main. C'est dommage qu'en 1647 il soit emporté à Jérusalem.
L'église du monastère « Naissance de la Vierge » garde des fresques de 1597, 1611 et 1715. Les icônes et les sculptures sur bois sont d'une grande valeur. Les vitraux multicolores datant de 1756 sont les seuls conservés de cette époque-là dans les temples bulgares. L'église, l'ancien réfectoire, l'ossuaire de l'église et les bâtiments de la ferme existent encore.
Plus de 20 moines habitent au monastère. La fête du temple est célébrée le 8 septembre en occasion de la naissance de la Sainte Vierge.
Parmi les oeuvres précieuses du monastère de Rojen c'est la grande icône de la Vierge qu'on appelle l'icône Miraculeuse. Son histoire commence à l'époque de l'Empereur byzantin Théophile, quand une veuve de Nicée jeta son icône dans la mer pour la sauver de l'empereur. L'icône ne coula pas, elle flotta de longues années vers les rivages de la Grèce avant d'arriver en 999 entourée d'un halo flamboyant, devant les portes du monastère Ivyron.

Roupite - Le site de Roupité située dans la région de la ville de Pétrich est célèbre comme l'endroit d'où la fameuse prophétesse bulgare Vangélia Goushtérova, appelée par le peuple « tante Vanga » (1911-1996) puisait son énergie et accueillait des visiteurs. On demanda à Vanga pourquoi elle restait à cet endroit-là. Elle répondit : « J'ai un temps accordé à y rester. C'est un lieu spécial d'où je puise mon énergie vitale et ma force. Autrefois un feu effroyable avait brûlé ici, et la crête de la montagne qui s'élève au dessus de nous, cache un grand secret. » En 1992 la prophétesse fait construire l'église « Ste Petka Bulgare » qui est aussitôt devenue un lieu de pèlerinages pour des milliers de gens désespérés. Les icônes sur l'iconostase sont exécutées par le célèbre peintre professeur Svetlin Roussev. Les images des saints sont trop réalistes et l'Eglise les rejette. Pourtant la plupart des gens ordinaires les aiment bien ; la preuve c'est le cortège infini de visiteurs. A côté de l'église on peut voir la petite maison de tante Vanga. Le beau site avec l'église situé sur la rive droite de la rivière de Strouma est un coin magnifique et un jour un monastère pourra y être fondé. A côté du complexe une source thermale jaillit : la température de l'eau est 78°C et le débit est 35 l/sec. On ne peut s'imaginer bien le site de Roupité sans mentionner la monticule de Kojoukh (appelée « la montagne de Kojoukh ») qui se dresse verticallement comme un mur. C'est la crête de laquelle parle tante Vanga. Selon elle la monticule de Kojoukh est la clé du mystère qui voile notre passé. En fait, la montagne de Kojoukh est située à la périphérie d'un volcan éteint dont le cratère se trouvait à l'endroit où s'élève maintenant l'église « Ste Petka ». D'après tante Vanga autrefois à la place du cratère il y avait eu une ville ensevelie sous la lave. Les gens qui y habitaient avaient été grands et gros, très sages et s'habillaient de vêtements fins et brillants comme l'étain

  Copyright 2005, Pirin Tours   Created by ABC Design & Communication